jeudi 27 juin 2013

MISS RADIO GSXR ETE 2013


PUBLICITE SUZUKI GSX-R 1000 K7 (2007) SUZUKI ENDURANCE RACING TEAM

Dernier message avant les vacances d'été avec la publicité de la Suzuki GSX-R 1000 K7 du Suzuki Endurance Racing Team, la championne du monde d'Endurance 2007.


lundi 24 juin 2013

ESSAI SUZUKI GSX-R 600 K4-K5 (2004-2005)



En 2004, Suzuki sort la toute nouvelle GSX-R 600 destinée à remplacer les versions K1-K3, pour cela elle reprend les ingrédients habituels en se basant sur la partie-cycle et l'esthétique de la 750.
Comme avec la GSX-R 1000 K7-K8, elle devient rapidement la référence de sa catégorie avant de se faire déboiter l'année suivante par une concurrence plus affutée. Une moto dans son temps mais malheureusement pas en avance sur son temps.     

PARTIE CYCLE
Pour la seconde fois après la 600 W destinée au marché US, la GSX-R 600 reprend la partie-cycle de sa soeur la 750. Le cadre tout comme le bras oscillant renforcé est en aluminium. La fourche inversée est une Showa de 43 mm, l'amortisseur arrière à réservoir séparé est lui aussi de la marque Showa.
Les freins sont montés en radial, ce sont des pinces 4 pistons Tokico avec un maitre cylindre radial de la marque Nissin. Les disques avant sont de 300 mm, tandis que l'arrière est un 220 mm dont l'étrier double piston est monté directement sur le bras oscillant.
Les jantes s'équipent de pneus en 120/70ZR17 pour l'avant et d'un 180/55ZR17 à l'arrière.

On retient par rapport à la K1-K3:
L'apparition d'une fourche inversée
Le bras oscillant équipé d'un renfort
Les freins radiaux

La GSX-R 600 dans sa dernière livrée K3 avec sa fourche classique


MECANIQUE
Le moteur de la  GSX-R 600 est un quatre cylindres en ligne cube 599,4 cm3, 16 soupapes et est refroidi par eau. Toutes ses pièces sont allégées par rapport au modèle K1-K2 Ses soupapes sont en titane tandis que son alimentation est par injection séquentielle, le système SDTV (Suzuki Dual Throttle Valve) de 38mm. L'ECM (Engine Control Modul) se pare d'un CPU (Central Processing Unit) de 32 bits contre 16 sur le modèle K1-K2, il calcule donc plus rapidement. L'ECM a 8 différentes maps, 1 map de la 1ère à la 4ème, puis 2 maps par cylindre pour la 5 et 6ème vitesses.
Le starter est automatique et se nomme AFIS (Auto Fast Idle System).    
Le moteur est donnée pour 106 chevaux à 12.800 tr/mn, en full les données constructeur montent à 120 chevaux à 13.000 tr/mn.
L'échappement est un mélange d'aluminium et de titane et son diamètre et plus gros que celui de son prédécesseur, naturellement il est catalysé et répond à la norme Euro 2.
Enfin la contenance du réservoir est de 17 litres, et 3,6 litres d'huile pour le moteur. 

EN SELLE
La position de conduite de la GSX-R est raisonnable pour une sportive, c'est devenu un tradition chez Suzuki même s'il faut rester grand pour en profiter. La bulle protège bien, l'appui sur les poignets est raisonnable tandis que la selle est basse, plus basse que les K1-K3 mais confortable. Le tout offre une position légèrement allongée ce qui plaira au grand gabarit et moins aux petits.
Ensuite question rangement elle offre un bon espace sous la selle passager, ou capot de selle puisque ce dernier est livrée gratuitement avec la moto -ce qui n'est plus vraiment le cas aujourd'hui-
Le compte-tours est à fond noir, moins lisible que le fond blanc des versions précédentes, enfin un shiftlight (mal placé) fait son apparition.

STABLE PLUTOT QU'AGILE
Aidé de son amortisseur de direction  la moto est très rassurante surtout quand la chaussée se dégrade. Stable en courbe, le réglage usine des amortisseurs s'avère pourtant un peu juste heureusement ces derniers sont ajustables dans tous les sens. Question agilité même si c'est mieux que la version K1-K2, elle reste encore en retrait face à ses concurrentes de 2005 mais est dans le coup en 2004. En gros la moto est saine, facile de prise en main et s'adapte à toutes les situations.
Question freinage c'est du Suzuki d'époque, ça freine mais le feeling au levier n'est pas terrible en gros ça manque de mordant, des durites avia et des plaquettes en métal fritée s'avèrent nécessaire pour les gros freineurs, les autres s'en contenteront.


T'AS PAS 100 WATTS ? 
En version 100 chevaux, la 600 offre un couple appréciable à mi-régime mais elle manque tout de même de watts en mode énervé, 88 chevaux à 12.100 tr/mn à la roue arrière c'est peu. En full, elle est mesurée à 108 chevaux ce qui reste encore très inférieur à la concurrence. Pour ne rien arranger la GSX-R tire un poil long ce qui lui permet d'atteindre les 260 km/h en contre-partie elle le paye cash en accélération, surtout si le run se prolonge. Malgré cela elle offre de bonnes sensations à son propriétaire, c'est le plus important.
Sur la route, elle se rattrape au niveau des reprises surtout face à une Yamaha R6, la boite est douce et verrouille bien, un classique chez le constructeur d'Hamamatsu.

La GSX-R 600 K4-K5 était la meilleure 600 supersport de l'année 2004 même si son principal défaut résidait dans le fait qu'une poignée de canassons ne lui aurait pas fait de mal (un filtre et une ligne l'aiderait bien). Mais voilà, la 600 n'était pas assez en avance sur son temps et avec le réveil de la concurrence en 2005, la GSX-R marque cruellement le pas. Elle devient moins agile, plus encombrante et encore moins pêchue même si dans l'absolu elle restait toujours une bonne moto.

De nos jours, l'arrière paraît exagérément haut surtout sans bavette
Quelques chiffres version full (Moto Revue)
108 chevaux à 13.400tr/mn
6,4mkg à 11.000 tr/mn
Vitesse maxi : 260 km/h
0 à 100 : 3,4 secondes
400 MDA : 11,2 secondes
Prix 2004 : 9.999 €
 
La version 20th Anniversary (2005)
Si il y a bien une édition limitée particulièrement réussie il s'agit de la "20th anniversary" ou "20ème anniversaire" lancée en 2005.
La 600 à 200 exemplaires numérotées possédait une teinte reprenant le graphisme de la 750 de 1985 le tout agrémenté d'une belle selle bleue comme à l'époque. Des disques de freins avant et arrière spécifiques (et beaux), un échappement originale avec une plaque "20th anniversary", des bougies iridium, un kit chaine bleu avec réglage de chaine anodisé, des roulettes de protection, une bulle teintée, une plaque numérotée sur le Té de fourche et une clé de contact là encore différente du modèle classique. Cerise sur le gâteau même le radiateur était spécifique, bref un véritable collector !  

LES COLORIS
K4 (2004)
Pour la France on oublie la version noire/orange

K5 (2005)
les versions françaises
les versions K5 du marché britannique

jeudi 13 juin 2013

SUZUKI GSX-R 7/11 STREETFIGHTER pour STREETFIGHTERS MAGAZINE

Une fois n'est pas coutume je vais parler aujourd'hui d'une GSX-R façon roadster, streetfighter chez nos amis étrangers, surtout hollandais puisque c'est de ça qu'il s'agit.
Cette moto est à la base une GSX-R 750 SP de 1994 où a été monté un moteur de GSX-R 1100 W 94 travaillé aux petits oignons par un préparateur local. Ce moteur est équipée de la boite 6 de la 750, d'une rampe de carbu de 40mm avec kit Dynojet et KN pour ce qui est des filtres, enfin d'une ligne Yoshimura modifiée. Inutile de rajouter que la moto est full power.
Cette 7/11 a été acheté par mon ami Jasper qui comptait en faire une SERT Replica  malheureusement pour lui elle lui avait été volée puis retrouvée dépouillée 6 ans après par la police. Démoralisé Jasper l'échangea contre une GSX-R 1100 Dragst'R.
Passant entre de nouvelles mains, le nouveau propriétaire laissa tomber le projet Endurance pour en faire un Roadster agressif mais simple et surtout esthétique en tous cas loin du mauvais goût allemand. Le résultat est plutôt convaincant avec ses fils électriques, durites bien cachés. Détail de finition, le contacteur placé sur côté droit du cadre, absolument génial !
Pour ce qui est de la partie cycle, la fourche est celle d'une GSX-R 1000 K3 avec une jantes de K1 et disques de frein Brembo. Pour l'arrière, une jantes de K1 avec ses freins et un amortisseur Bitubo.
Le réservoir de 750 est lui aussi modifié par le propriétaire tout comme la coque arrière, écopes de radiateur faites maison tandis que la selle est un mélange de cuir et d'alcantara.
L'ancienne GSX-R de Jasper, correspondant étranger pour Radio-GSXR a les honneurs de la presse car les scannes présentés ici sont tirés du magazine "Streetfighters magazine" qui, récession oblige, vient de fermer ses portes avec ce dernier 232ème numéro.

la couverture du 232 et la GS1000S Turbo et ses 250 chevaux à la roue arrière !
moteur de 1100 full dans une partie cycle légère ça doit allonger les bras
le contacteur ou comment créer une symbiose avec le moteur lorsqu'il démarre
   
malgré des femmes légèrement habillées (c'est l'été), le magazine n'a pas résisté à la crise  
   

lundi 10 juin 2013

Suzuki GSX-R 1000 2014 (L4), juste des photomontages !

TOUTES LES NOUVELLES GSX-R 1000-750-600 2014 sont ici :
http://www.radio-gsxr.com/2013/11/coloris-suzuki-gsx-r-1000-750-600-l4.html

Actuellement on voit fleurir à droite et à gauche sur le net et couvertures de magazines une certaine GSX-R 1000 2014 (L4). Il ne s'agit que de "vulgaires" photomontages réalisés à partir de la future Suzuki de Moto GP. Esthétiquement les GSX-R se sont très peu inspirées de la machine de GP hormis peut être, il faut le souligner la GSX-R SRAD qui prenait son inspiration sur la RGv 500 même si en y regardant de plus près elle était aussi fortement inspirée du concept "Genesis" chère à Yamaha.
Bref comme souvent, il est fort à parier que ces photos "photoshopées" sont assez loin de la réalité surtout au niveau de la face avant, non mais regardez ce phare et ces rétros ce n'est que du collage de maternel.
Bref mettre ça en couverture pour vendre, parler de scoop alors que tout est pipeau, c'est trompé le lecteur mais aussi le voler ! 
 
parler de scoop mais quelle bande de menteurs !
levier Brembo avec réglage de garde de frein à gauche pour une machine de route ?
on a même droit à une version Race Replica
vu de près le montage est franchement grossier